Ardèche

Rencontre aquatique avec la couleuvre vipérine ! by Clément Blin

Glissant furtivement entre les galets, la couleuvre vipérine traque sa proie. Soudain, elle s'immobilise, son long corps marbré semblant se fondre avec le sable et les pierres de la rivière. Un jeune vairon porté par le courant s'approche à quelques centimètres du serpent. Inconscient du danger, le petit poisson reste là, dos tourné au prédateur pendant quelques secondes.... puis repart. Ce jour là, la couleuvre est de bonne humeur !

Après une approche lente sur les galets glissants, je glisse le caisson de plus en plus près de la couleuvre.

M'ignorant superbement, le reptile se pose face à la vitre quelques instants puis glisse vers les profondeurs du cours d'eau.

 

Couleuvre vipérine en chasse sous l'eau

La couleuvre vipérine est un serpent de petite taille, mesurant maximum 80 cm. Elle n'est absolument pas dangereuse et assez craintive. On la trouve au bord ou dans les cours d'eau, torrents, canaux et autres rivières.

Portrait du crapaud sonneur à ventre jaune by Clément Blin

Portrait de sonneur à ventre jaune Le crapaud sonneur à ventre jaune est un petit crapaud fréquentant les milieux temporaires forestiers : trous d'eau, ornières et autres fossés. Pas regardant sur la qualité de l'eau, la moindre flaque lui convient pourvue qu'elle soit assez profonde (une vingtaine de centimètres).

En Ardèche, limite méridionale de son aire de répartition, le sonneur a choisi les vasques granitiques des bords de rivière pour se reproduire.

Son aire de répartition dans le département suit donc le lit de quelques cours d'eau. Pas tous, loin de là, car le petit crapaud reste rare.

Celui-ci, photographié au bord de la Bourges, passait d'une vasque à une autre. Immobile à l'approche de l'objectif, il n'a pas bougé d'un millimètre durant la longue seconde de pose

Pour plus d'information sur les sonneurs à ventre jaune, je vous invite à visiter cette page de mon site.

L'orchis tridenté et sa thomise by Clément Blin

Orchis tridenté et thomise Photographier les orchidées, c'est bien mais quand on peut les photographier avec leurs "habitants" c'est mieux !

En passant de fleur en fleur j'ai reperé cette thomise à l'affut au milieu de la masse rose et blanche des pétales de cet orchis tridenté.

Elle a pris la pose quelques minutes me laissant essayer plusieurs cadrages puis a fait le tour de l'orchidée pour se placer sur un coté sans objectif !

Glace et lichens au mont Mézenc by Clément Blin

Glace et lichens Ascension du mont Mézenc, 1753 mètres, sommet le plus haut d'Ardèche.

La température encore assez basse et les chutes de neige récentes ont parsemé la montagne de tâches blanches. Au bord du chemin, les pierres sont recouvertes d'une fine pellicule de glace dont l'eau s'écoule goutte à goutte créant ces petits tableaux, parfois flous, parfois nets.