Les apollons, papillons des montagnes ! / by Clément Blin

Le but principal de mon séjour en Savoie était l'apollon ou plutôt les apollons, car là-haut dans la montagne se trouve trois espèces du genre parnassius : le semi-apollon (ici) volant en juin, l'apollon tout court, le plus grand et aussi le plus connu que j'avais déjà eu l'occasion de photographier dans le Vercors et en Vanoise  et enfin le petit apollon, celui qui manquait à ma photothèque.

petit-apollon-vanoise
petit-apollon-vanoise

La poursuite des grands papillons blancs m'a emmené dans des milieux montagnards différents, puisque bien sur, chacune de ces espèces possède son habitat de prédilection.

La période de vol des semis-apollon étant terminée, j'ai délaissé leurs clairières forestières au profit des pentes ensoleillées et des rives des torrents où volent les deux autres espèces. C'est à proximité de l'Arc que j'ai pris les photos illustrants cet article. En effet, les habitats de l'apollon et du petit apollon n'étaient éloignés que de quelques dizaines de mètres.

L'Arc
L'Arc

L'apollon vole sur les pentes rocailleuses ensoleillées. Lorsque la lumière est abondante, il vole sans cesse, ne s'arrêtant que quelques secondes pour butiner une fleur. Ce n'est alors pas vraiment la peine de le suivre.

apollon-vanoise
apollon-vanoise

L'occasion de faire quelques photos se présentera quand le soleil commencera à disparaitre derrière la crête. A ce moment, les apollons vont se poser pour passer la nuit sur un perchoir qu'il faut repérer. C'est plus facile à dire qu'à faire et souvent un papillon se pose au moment où le photographe en surveille un autre !

apollon-vanoise-2
apollon-vanoise-2

Les journées nuageuses sont aussi propices à la photo.  J'ai ainsi pu réaliser ces deux photos (ci-dessus et ci-dessous) après quelques minutes de recherche... et de la chance !

Le temps pluvieux et la température autour de 18°c ont forcé l'apollon à se poser. Il est resté immobile le temps des photos mais s'est envolé dès que les nuages ont laissé passer suffisamment de lumière.

apollon-vanoise-3
apollon-vanoise-3

Le petit apollon est inféodé aux milieux humides d'altitude. Il se trouvera donc au bord des rivières au-dessus de 2000 m. D'une taille équivalente à celle de son cousin, le petit apollon s'en distingue par la présence des deux taches rouges aux extrémités des ailes antérieures.

petit-apollon-vanoise-2
petit-apollon-vanoise-2

J'ai aussi pu remarquer que le petit apollon se posait plus régulièrement et plus longtemps que l'apollon. Observation sans valeur scientifique mais qui m'a permis de prendre plus de photos !