Minolta / Sony 70-200 F2,8 Apo G SSM - retour après quelques mois d'utilisation. / by Clément Blin

minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm

Présentation. 

En mars dernier un bel objectif est venu rejoindre mon sac photo : l' AF 70-200mm F2,8 APO G (D) SSM de Minolta. Il s'agit de l'une des dernières créations de Minolta avec le 300mm F2,8 SSM et l'introuvable 28-70 SSM avant son rachat par Sony en 2006.

Sony a d'ailleurs conservé cet objectif dans sa gamme optique, procédant à quelques changements cosmétiques et modifiant le traitement de surface des lentilles. Ce qui suit est donc également applicable au 70-200 mm F2.8 G SSM actuellement en vente.

Un peu de blabla technique !

Pour un objectif moderne, son nom est plutôt court mais mérite tout de même quelques explications.

Nous sommes donc en présence d'un objectif autofocus comme l'indique le sigle "AF". Il s'agit d'un zoom, couvrant une plage de focale allant de 70 à 200mm. L'ouverture lumineuse de F2,8 est constante quelle que soit la focale.

Le sigle "APO" signale que la formule optique utilise des lentilles en verre apochromatique, 4 pour être exact, dont le but est de limiter au maximum les aberrations chromatiques.

minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm

Le "G" nous apprend que ce zoom appartient à la gamme professionnelle de Minolta, gage d'excellence optique et mécanique (en tout c'est ce que dit la brochure !). Le cercle doré à l'avant  signifie la même chose.

Le "D" est plus important : avec lui, notre 70-200mm est capable de transmettre sa focale et la distance du sujet photographié au boitier pour un meilleur dosage du flash. Utile donc !

Pour finir le "SSM". Il faut dire que cet objectif embarque un "Super Sonic Motor", rien que ça ! En pratique cela signifie que le déplacement des lentilles est assuré par un moteur ultrasonique placé à l'intérieur de l'objectif, assurant une mise au point rapide mais surtout silencieuse tout en permettant une retouche de la mise au point sans avoir à désactiver l'autofocus.

Voilà c'est tout pour les petites lettres ! Les plus observateurs auront sans doute remarqué qu'il n'est pas fait mention d'un stabilisateur. Quelle erreur de la part de Minolta pourrait on dire ! Et bien pas tout à fait puisque sur les boitier de la marque c'est le capteur qui joue ce rôle, se déplaçant pour compenser les mouvements du photographe. Depuis l' "Anti-Shake" s'est exporté chez d'autres constructeurs comme Pentax et Olympus.

Pleins de boutons partout !!

Un rapide coup d'oeil à l'objectif montre que ce ne sont pas les commandes qui manquent.

minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm

Sous les doigts nous avons naturellement deux larges bagues noires, l'une pour faire varier la focale à l'arrière et l'autre pour faire la mise point manuellement à l'avant.

Entre ces deux bagues se trouve la fenêtre des distances, indiquant approximativement à quelle distance se fait le point, ainsi que trois boutons gris. Placés juste le pouce, ces boutons servent à bloquer la mise au point. Une pression et l'autofocus s'arrête, permettant de changer sa composition sans modifier le point.

Sur le côté, sous la plaque en métal se cachent trois curseurs.

minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm

Le premier en partant du haut est simple, sur "AF", la mise au point est automatique, sur "MF", la mise au point est manuelle.

Le second est moins évident. En AF séquentiel, la retouche du point est possible en actionnant la bague de mise au point, c'est un avantage du moteur sms. En AF continu c'est différent :  si le curseur est réglé sur "Std" l'AF reste actif sans retouche du point possible. Curseur sur "F.Time", on peut retoucher le point. Cette dernière configuration est la plus pratique car la mise au point est disponible instantanément et l'AF peut être relancé par simple pression sur le déclencheur.

Enfin, le dernier est un limiteur de distance. Réglé sur "Full" l'objectif cherche le point sur toute la plage de mise au point, réglé sur "∞-3m" il fait le point entre l'infini et 3 mètres, donc plus rapidement.

Construction et prise en main.

Ce type de zoom est souvent associée à la photographie de sport mais sa plage de focale et sa rapidité le rendent aussi très efficace en photo animalière ou de paysage.

Ses 1,3 kg et ses 30 cm de long en font un objectif transportable sur la journée. Il est certes relativement lourd et encombrant mais ne fera pas l'effet d'une enclume comme un gros téléobjectif.

La prise en main, est bonne, le 70-200 ssm tient bien en main, les bagues de zoom et de mise au point sont fluides, offrant juste ce qu'il faut de résistance. Les boutons gris servant à bloquer la mise au point tombent facilement sous les doigts et les trois curseurs peuvent être bougés tout en ayant l'oeil au viseur.

Un collier de pied solide et détachable est fourni pour une utilisation sur trépied.

La construction est de premier ordre. Série G oblige, le métal est bien présent. L'objectif ne présente pas de jeux, ne fais pas de bruit bizarre si ce n'est le léger son du moteur SSM.

Dernier point : le pare-soleil.

Entièrement en plastique, recouvert d'un revêtement anti-reflet à l'intérieur, il fait un peu tâche. Cependant, c'est lui qui absorbera le choc en cas de chute quand un pare-soleil en métal transmettra l'énergie à l'ensemble de l'objectif avec les conséquences qu'on imagine. Donc le côté "plastoc" n'est pas un problème en soi.

Petit détail pratique : une petite trappe située sous le pare-soleil permet d'utiliser et de régler un filtre polarisant pare-soleil monté. Un détail tout bête mais facilite la vie et qui n'est à ma connaissance présent que sur cet objectif.

Sur le terrain, de - 4 à 2 068 mètres d'altitude.

minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm

N'étant pas spécialiste des tests et mesures en tous genres, je vous épargnerai les courbes et autres photos de briques que je ne saurais réaliser avec la perfection qu'elles demandent pour être pertinentes.

En revanche voici quelques exemples de photos que cet objectif est capable de produire (ou de photos que j'ai été capable de produire avec cet objectif, c'est selon !).

minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm

Pour ce qui est de la qualité optique de ce zoom je l'ai trouvé très bonne à excellente. C'est d'ailleurs ce que l'on est en droit d'attendre de ce type de zoom qui fait payer cher ses caractéristiques professionnelles.

Les résultats sont de très bonne qualité même si la pleine ouverture aux focales 170 et 200mm est un peu plus faible tout en restant très bonne. Il soutient également la comparaison avec le 105mm macro sigma qui est une excellente optique !

minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm

Le rendu des flous à l'avant et l'arrière-plan est également. Les amateurs de beau bokeh apprécieront ! Ici, pas de dédoublement, de points lumineux octogonaux ou d'impression de "vibration", le flou sera un beau flou ! Et c'est un point au moins aussi important que la qualité optique pure.

minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm

Réglé à la distance de mise au point minimale... 

Le Minolta 70-200 ssm est un excellent objectif mais n'est pas dépourvu de défaut. En fait je ne lui en ai trouvé qu'un seul ; la qualité des images qu'il produit lorsque la bague de mise au point est réglée sur sa distance minimale.

Avec une capacité à descendre jusqu'à 1,2m, sa mise au point rapprochée est la plus rapprochée (!) de tous les 70-200 F2,8. Mais à cette distance la qualité optique chute fortement.

Pour l'illustrer, voici tout de même quelques photos de mur !!!! Roulement de tambours !

minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm

Note : pour ce petit test sans prétention il ne faut prendre en compte que le centre de l'image et uniquement celui-ci. Le mur n'est pas droit et je n'ai pas les moyens d'assurer un alignement parallèle avec celui-ci donc les coins seront forcements dans le flou.

minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm

Voici trois crops 100% pris à 1,2 mètre du mur. Si le rapport de reproduction obtenu de 0.21x (1/4.8) est intéressant, la qualité de l'image l'est moins.                  A F2,8, c'est moyen voire mou, une sorte de voile (aberration sphérique ?) vient masquer les plus fins détails. A F4 la qualité s'améliore sensiblement mais il faut atteindre F5,6 pour avoir une image correcte. C'est dommage mais l'objectif est utilisé dans sa configuration la plus défavorable.

Les choses s'améliorent sensiblement si on recule un peu !

minolta 70-200 f2,8 ssm
minolta 70-200 f2,8 ssm

 A 2,5m, la qualité de l'image prise à F2,8 est supérieure à celle prise à F5,6 de la série précédente. Le voile a d'ailleurs disparu. Et dès F4 c'est très bon.

Pour conclure.

Vous avez eu le courage de tout lire et vous voila arrivé ici, la fin, félicitations ! Pour finir, je dirai que je suis très content de ce zoom qui est une grande réussite tant le sur le plan optique que fonctionnel et esthétique.

Je conseille donc sans hésitation ce modèle Minolta ou ses successeurs Sony à tout amateur de focale lumineuse de qualité !

Le minolta 70-200 ssm et son grand frère le 300mm f2,8 sms annoncés en 2003
Le minolta 70-200 ssm et son grand frère le 300mm f2,8 sms annoncés en 2003