L'automne au bord du Chéran / by Clément Blin

le-chéran

C'est l'automne ! Les feuilles aux couleurs chaudes de chênes, marronniers et autres frênes viennent égayer les forêts pendant quelques jours, en attendant le souffle de vent qui les enverra tournoyer au-dessus de la cime des arbres.

Le Chéran coule au milieu de ces arbres, les eaux vives passant entre les pierres et les branches moussues dans un bruit qui occulte tous les autres.

La lumière de fin d'après-midi traverse les feuilles, les mousses et l'eau en créant une ambiance presque féérique.Nikon D3x, 40mm, F10, 8 secondes de pose. Assemblage de 7 images.

Nikon D3x, 40mm, F10, 8 secondes de pose. Assemblage de 7 images.

Chaque méandre de la rivière apporte une ambiance différente en fonction de son orientation par rapport à la lumière et de la couleur des feuillages d'automne présents sur ses rives. Heureusement, à 800 mètres d'altitude, les résineux n'ont pas encore pris le pas sur les feuillus !

Nikon D3x, 55mm, F10, 5 secondes de pose. Assemblage de 7 images.

Le format panoramique est celui-ci qui m'a paru le plus adapté pour capter l'ambiance des scènes que j'avais sous les yeux, me permettant d'avoir la rivière et la végétation des berges sur une même image tout en évitant le ciel, très clair.

Pour la technique,  chaque panoramique est composé de plusieurs images verticales assemblées ensuite via la fonction "photomerge" de photoshop qui s'en sort plutôt bien à condition de respecter un chevauchement d'au moins 20% entre une image et sa voisine.

L'effet de filé sur l'eau est obtenu grâce à un filtre gris neutre (perte de 6 diaphragmes) qui augmente le temps de pose en réduisant la quantité de lumière arrivant jusqu'au capteur. Le trépied est donc impératif pour obtenir des photos nettes !