L'apollon du Vercors / by Clément Blin

Apollon des hauts plateaux du Vercors Frrr frrr frrr ! Le bruissement des ailes du grand papillon blanc attire immédiatement l'attention.

Sa taille et ses ocelles rouge vif permettent de le distinguer facilement des gazés et autres piérides qui partagent son territoire Montagnard, il est, selon les guides spécialisés, relativement abondant à partir de 1000 mètres d'altitude. Tout est dans le "relativement", puisque sur une dizaine de kilomètres je n'en ai croisé que 4, volant à toute allure à travers les prairies sans jamais se poser.

Le soir arrivant, j'en ai finalement retrouver un et l'ai suivi jusqu'à ce qu'il atterrisse près de cette pierre pour passer la nuit. Pour être sur de le retrouver le lendemain matin, j'ai ramassé quelques pierres que j'ai disposé en pyramide. Après une nuit (fraiche) dans la voiture, je suis remonté le voir.

Les 5°c et le vent assez violent le figeaient au sol, immobile. Mais dès que les nuages ont laissé passer quelques rayons de soleil, l'apollon a escaladé cette pierre et a étalé ses ailes pour profiter au maximum de la lumière.

Ne bougeant presque pas, il a bien voulu se laisser photographier sous toutes les coutures, tant et si bien que j'ai pu réaliser cette photo au très grand angle, la lentille frontale à quelques centimètres de ses ailes.