Couleuvre à collier et dolomède dans la tourbière ! / by Clément Blin

Couleuvre à collier, natrix natrix.
Couleuvre à collier, natrix natrix.

Les tourbières sont le plus souvent connues pour leurs plantes et leurs insectes rares comme les droséras ou les papillons spécifiques à ce milieu.

Pourtant, d'autres animaux tout aussi intéressants les habitent !

La couleuvre à collier est de ceux la. Ce serpent très commun chasse grenouilles et campagnols autour des zones humides, sur et sous l'eau ainsi que dans la végétation aux alentours. Toujours à l'affut, la couleuvre repère tout aussi facilement sa proie que le promeneur marchant sans discrétion.

Couleuvre à collier, natrix natrix.
Couleuvre à collier, natrix natrix.

Si vous croisez cette sympathique couleuvre à collier, pas d'inquiétude ! Elle ne mord pas et ne possède pas de glandes à venin : risque zéro garantie ! Dérangée elle peut se dresser et souffler pour impressionner son adversaire, ou faire la morte, mais le plus souvent elle choisie de filer discrètement entre les herbes.

Autre petite bête rigolote : voici la dolomède des marais ! (ici, en pleine dégustation)

Dolomède des marais
Dolomède des marais

Comme son nom l'indique, cette araignée, l'une des plus grandes d'Europe se trouve dans les marais, mares ou encore les tourbières. Elle est facilement reconnaissable grâce aux deux bandes jaunes présentent de part et d'autres du thorax et de l'abdomen.

Dolomède des marais
Dolomède des marais

La dolomède ne construit pas de toile, elle chasse à l'affut. Une fois sa proie repérée elle peut la poursuivre sur la surface de la mare grâce aux poils hydrofuges présents sur ses pattes et même sous l'eau. Alevins et têtards sont donc présents au menu de la bête !