La Voie lactée dans les parcs du Mercantour et des Ecrins. / by Clément Blin

Ce début de semaine j'ai eu la chance de bénéficier de quelques nuits sans lune et sans nuages, loin de toute pollution lumineuse, des conditions idéales pour photographier la voie lactée !

Je me suis donc rendu au lac d'Allos, le plus grand lac naturel d'altitude d'Europe, dans le Parc Naturel National du Mercantour, pour le photographier sous les étoiles. 

Sony A7, 24-70 GM, 24mm, F2,8, 800 isos, 20 minutes de pose (20 X 60 sec). Assemblage de deux photos.

Pour que le lac soit visible je l'ai photographié à l'heure bleue, quelques minutes après que le soleil ai disparut derrière l'horizon. La faible lumière permet de voir le bleu du lac et les montagnes qui l'entourent. En pleine nuit, sans lune, je n'aurais obtenu qu'un premier plan complètement noir.

Est venue ensuite le temps de photographier la voie lactée ! Pour obtenir le maximum de détails et de couleurs j'ai utilisé une petite monture équatoriale, matériel dédié à l'astrophotographie, qui compense le mouvement de rotation de la Terre et permet des temps de pose de plusieurs minutes en évitant les filés d'étoiles. 

Pour cette photo j'ai pris 20 photos d'une minute chacune à 800 isos que j'ai ensuite empilés. Il en résulte une image presque dépourvue de bruit ! J'ai ensuite assemblé les deux parties de la photo ensemble pour obtenir l'image finale. 

 

Voie lactée au dessus du Dôme des Ecrins. Sony A7, 24-70 GM à 55mm, F2,8, 800 isos, 20 minutes de pose (10 X 120 sec). Assemblage de deux photos.

La nuit suivante étant tout aussi claire que la précédente, je suis allé au col du Galibier, pour tenter d'avoir le coeur de la voie lactée en gros plan, passant au-dessus du Dôme des Ecrins. Une focale de 55mm m'a suffi pour obtenir le cadrage que je souhaitais. 

Matériel en place, j'ai commencé à photographier les étoiles à 23h30 pendant 20 minutes.  

 La voie lactée au dessus des écrins depuis le col du Galibier. Sony A7, 24-70 GM, 24mm F2,8, 20 minutes de pose (20 X 60 sec), 800 isos. Assemblage de deux photos.

La voie lactée au dessus des écrins depuis le col du Galibier. Sony A7, 24-70 GM, 24mm F2,8, 20 minutes de pose (20 X 60 sec), 800 isos. Assemblage de deux photos.

Le procédé pouvant être répété tant que la voie lactée est visible, j'ai recommencé à la photographier en choisissant un cadrage plus large.

Ces premiers essais m'ont très vite montré le potentiel de la monture équatoriale en matière de détails, de couleurs et de réduction du bruit, comparé aux photos prises sans dispositif de suivi !